Les Tumeurs.

= Amas de tissus informe.
= Peuvent se retrouver dans différentes parties du corps.
= Un choc émotionnel peut en être à l’origine.

Peut signifier que :

  • De vieilles blessures nous hantent.
  • Nous ruminons des pensées négatives face à notre passé.
    Ces pensées négatives vont s’accumuler et se cristalliser pour devenir une masse solide.
  • Nous ressentons un sentiment d’insécurité en nous-même. Cet état nous poussera :
    – à nous cramponner aux autres.
    – à créer un lien étouffant avec notre enfant ou notre conjoint, par exemple.
    – à trouver un point d’appui hors de nous-même.
    – à rechercher la protection autour de nous.
    – à nous cacher derrière les autres.
  • L’angoisse prend le dessus car nous estimons que nous ne sommes pas fiables, surtout pour nous-même.
  • Nous manquons d’autonomie, ne comprenant pas que nous avons les ressources nécessaires pour affronter des émotions telles que :
    – la jalousie
    – la haine
    – la rancœur
    – la déception.
  • Nous opprimons en nous notre potentiel énergétique.
  • Nous ne vivons pas pour nous-même.
  • Nous n’exploitons pas nos ressources intérieures.
  • Nous retenons en nous, tout et tout le monde, empêchant l’énergie de la vie circuler librement.
  • Le chagrin est le mensonge de notre vie.
  • Nous croyons que « le mauvais sort » ou le « diable » existe.

 

Objectifs :

  • Prenons conscience que cette masse bloque la libération de notre énergie.
  • Exprimons la détresse qui nous habite.
  • Prenons au sérieux le message que notre corps nous envoie.
  • Vivons dans le présent.
  • Exprimons nos émotions et nos sentiments.
    En cas de refus de leur expression, notre voix intérieure clamera : « Tu meurs » à petit feu.
  • Prenons conscience que nous pouvons nous faire confiance, nous sommes fiables.
    Nous sommes dignes de confiance.
  • Prenons contact avec notre moi intérieur. Observons-nous, et surtout observons notre nature profonde.
  • Ressentons notre puissance et expérimentons-là, et ce, sans chercher à écraser personne.
  • Baissons les armes. Abandonnons toute agressivité.
  • Ne nous occupons pas de ce que font les autres. Affranchissons-nous d’eux.
  • Ne retenons rien ni personne. Nous accrocher démesurément nous nuit.
  • Relâchons les liens émotionnels trop serrés.
  • Libérons et développons :
    – nos énergies de générosité, d’amour et d’attention vers nous et vers les autres.
    – notre potentiel.
    – nos talents.
    – nos dons.
    Que la créativité nous envahissent ! Elle est infinie.
  • Portons-nous nous-même et ne pas nous appuyons pas sur les autres.
  • Soyons en sécurité avec nous-mêmes.
  • Portons assistance aux autres.
  • Prenons-nous en main, fermement. Nous sommes la seule personne sur qui nous devons avoir prise.
  • Soyons satisfait de nous.
  • Abandonnons nos fausses croyances : le mauvais sort, ça n’existe pas !
  • Apprenons à comprendre de manière claire et limpide la nature de nos angoisses afin qu’elles disparaissent.

Référence :

  • Jacques Martel : « Le Grand Dictionnaire des malaises et maladies ». Éditions Quintessence.
  • Christiane Beerlandt : « La Clef vers l’Autolibération ». Encyclopédie de psychosomatique.

Articles recommandés